Read Mademoiselle de La Ferté by Pierre Benoît Online

mademoiselle-de-la-fert

"Jacques serait de retour dans un an, en janvier, février tout au plus. Au printemps de 1881, tous deux seraient, sans aucun doute, mariés... Au printemps de 1881, Jacques de Saint-Selve était en effet, marié, mais il n'avait pas épousé Mlle de La Ferté." Jacques meurt subitement et sa jeune, jolie et riche veuve, Galswinthe, vient s'installer dans la maison voisine de cel"Jacques serait de retour dans un an, en janvier, février tout au plus. Au printemps de 1881, tous deux seraient, sans aucun doute, mariés... Au printemps de 1881, Jacques de Saint-Selve était en effet, marié, mais il n'avait pas épousé Mlle de La Ferté." Jacques meurt subitement et sa jeune, jolie et riche veuve, Galswinthe, vient s'installer dans la maison voisine de celle où demeure Anne la bafouée. Une amitié ambiguë naît entre les deux jeunes femmes. Mais Mlle de La Ferté n'a rien oublié et sa vengeance sera terrible....

Title : Mademoiselle de La Ferté
Author :
Rating :
ISBN : 9782226025142
Format Type : Paperback
Number of Pages : 250 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

Mademoiselle de La Ferté Reviews

  • Regina Cattus
    2019-06-21 02:10

    Le résumé m'a trompé.

  • Agnes Fontana
    2019-07-16 05:11

    Les personnages de Pierre Benoît (dont le préfacier fait de touchants efforts pour expliquer que non, il n'était pas d'extrême droite), on ne peut que les adorer ; entiers, ils sont pourtant comme toujours dans une recherche éperdue de ce qu'ils croient leur manquer, ce qui les conduit à s'aventurer toujours plus loin dans des terres inconnues et périlleuses, que ce soit dans des contrées lointaines (l'Atlantide) ou en eux-mêmes (Melle de la Ferté). Ici, dans une province austère, Melle de la Ferté démontrera à son ex fiancé défunt, qu'elle valait mieux que la rivale pour laquelle il l'a abandonnée, en étant pour la jeune veuve d'une grandeur d'âme exemplaire dont personne ne soupçonnera la cause. A tous ceux qui ont été magnifiques pour une raison inavouable... On me dit qu'à un moment, P.Benoît écrivait un livre par an. Quel bonheur !!